Le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB) a émis une directive intitulée « Principes de saine gestion et de surveillance du risque de liquidité » qui sera renforcée sous peu par un règlement de la Banque des règlements internationaux (BRI). La publication « Outils de suivi des risques de liquidité » définit les outils permettant de mettre en œuvre les saines pratiques de gestion de la liquidité qui seront imposées par les autorités de tutelle à toutes les banques internationales à compter du 1er janvier 2015. 

La réponse de StartStream aux exigences de reporting intra journalier s’est traduite par la création de son module , disponible à l’adresse suivante : TLM Cash & Liquidity Management solution. Les positions de trésorerie font l’objet d’une analyse prévisionnelle, d’un rapprochement comptable et d’une procédure de consolidation. Elles peuvent de ce fait être consultées d’un seul coup d’œil et en temps réel, quelle que soit la devise des opérations et les comptes utilisés. Par ailleurs, le suivi et le reporting sont effectués sur une base intra journalière. Le module permet aux banques de : 

  • répondre aux sept exigences de reporting du CBCB ; 
  • tenir compte des six éléments opérationnels exposés dans les « Principes de saine gestion et de surveillance du risque de liquidité » ; 
  • saisir les positions de liquidité instantanément et à la seconde près ; 
  • mesurer le KPI selon une fréquence journalière, mensuelle ou annuelle ; 
  • disposer d’une visibilité et d’alertes en temps réel relativement aux lignes de crédit ou aux limites d’exposition, afin de contrôler les risques liés aux conditions de marché, aux règlements, aux correspondants et aux contreparties ; 
  • suivre les flux de paiement, le cas échéant ; 
  • réajuster automatiquement les positions de liquidité afin de réduire les risques et d’éviter les défauts de paiement ; 
  • définir et ajuster des limites afin de permettre une gestion plus efficace, de suivre la liquidité intra journalière et d’atténuer les volants de liquidité ; 
  • intégrer les opérations de gestion de la liquidité intra journalière globale dans le cadre général de la gestion de la trésorerie et de la liquidité ; 
  • prévoir et confirmer les positions en s'appuyant sur une technologie de rapprochement TLM.